Val d’Orléans

Hydrodynamique et hydrochimie de conduits karstiques épisodiquement anoxiques

L’alignement des différents sites d’observation, le long du conduit karstique majeur, permet d’échantillonner l’eau souterraine pour différents temps de séjour sous terre. Le suivi d’un traceur artificiel d’un point à l’autre du système permet d’étudier l’évolution hydro-chimique d’une masse d’eau dans le milieu souterrain en fonction du temps de séjour, des phénomènes de dilution, de mélange et de réactions dans le système. Le site du val d’Orléans offre un accès direct unique à l’étude du fonctionnement de la zone saturée.

Un tel dispositif permet une recherche transversale autour de trois axes scientifiques majeurs :

  • L’étude in situ des écoulements et des cinétiques de réactions chimiques dans le conduit
  • La validation de nouvelles approches de caractérisation géophysique des conduits ou de modélisation en hydrogéologie adaptées aux milieux karstiques.
  • L’analyse de la vulnérabilité de l’aquifère face aux changements environnementaux en étudiant, l’évolution à long terme des chroniques initiées il y a plus de 100 ans.