Fontaine de Vaucluse

Les travaux menés au sein de l’observatoire visent à améliorer la compréhension et la modélisation conceptuelle et numérique du fonctionnement hydrodynamique et hydrochimique des différents compartiments des hydrosystèmes karstiques, en contexte de changement global. Ils s’appuient sur des observations pluridisciplinaires, menées à différentes échelles Cet ensemble hydrosystème, bassin aval est l’un des sites expérimentaux privilégiés de l’UMR 1114 EMMAH (AU-INRA) et la communauté de recherche impliquée ne se restreint pas aux hydrogéologues du karst.

Fontaine de Vaucluse est l’exutoire quasi-unique d’un système karstique exceptionnel tant par la surface de son bassin d’alimentation (1130 km²) que par l’épaisseur de ses zones non saturée (en moyenne 800 m) et saturée (> 300 m). L’ampleur du système permet d’appréhender l’impact de la variabilité latérale des environnements de dépôt sur les faciès carbonatés, sur les processus de fracturation et karstification et sur la dynamique des écoulements. La structuration messinienne de ce karst est typique du pourtour méditerranéen. Le conduit d’amenée des eaux à l’émergence a ainsi été reconnu jusqu’à la côte de -204 m NGF, et est à l’origine du terme système vauclusien qui désigne les systèmes karstiques dont le réseau de drainage est développé sous le niveau de leur exutoire. En aval de la source, les Sorgues sont associées à des enjeux sociétaux importants (annonce de crue, irrigation, biodiversité et tourisme vert).

Les suivis long-terme assurés par l’observatoire dans le cadre du SNO KARST sont les suivants:

  • Suivi des paramètres physiques, hydrochimique, isotopique et de fluorescence naturelle à la source de fontaine de Vaucluse et pour d’autres sources situées sur le bassin d’alimentation de la fontaine de Vaucluse
  • Suivi hydrodynamique en cavité karstique et forage (ZS et ZNS)

Le suivi hydrométrique de la source est assuré par les services de l’état : moyennes mensuelles depuis 1887, débits journaliers depuis 1967 et horaires depuis 1994.