MEDYCYSS

Observatoire Multi-Echelle de la Dynamique des Crues et de l’hYdrodynamique Souterraine en milieu karStique

L’Observatoire Multi-échelle de la DYnamique des Crues et de l’hYdrodynamique Souterraine en milieu karStiques (MEDYCYSS – OSU OREME) a été mis en place pour répondre aux problèmes spécifiques que rencontrent les régions méditerranéennes du fait de leurs contextes climatiques, hydrologiques et hydrogéologiques particuliers. Il comprend le bassin Lez-Mosson-Coulazou et correspond à un vaste hydrosystème karstique dont l’exutoire principal est la source du Lez qui alimente Montpellier et ses environs.

Cet observatoire a pour objectif de caractériser les processus de transferts associés aux différentes entités (superficielles et souterraines) des hydrosystèmes karstiques méditerranéens et , plus spécifiquement, de permettre :

  • l’observation et la caractérisation à diverses échelles (locale et régionale) de l’hydrodynamique souterraine des aquifères karstiques sous l’action de forçages climatiques et anthropiques ;
  • l’observation et la compréhension des processus hydrologiques rapides lors des crues extrêmes dans des bassins versants méditerranéens à forte composante karstique ;
  • l’observation et la détermination du risque de contamination de la ressource en eau souterraine par un suivi couplé hydrodynamique/hydrochimique.

Sur ce territoire, des chroniques de données qualitatives et quantitatives sur les eaux souterraines et les eaux de surface existent depuis les années 1950, de façon plus ou moins continue dans le temps. Des mesures et suivis complémentaires ont par ailleurs été mis en place par le laboratoire HydroSciences Montpellier depuis 2005 , de façon à instrumenter en surface et en souterrain les principaux bassins hydrographiques en interaction avec le karst: le Lez, la Mosson et le Coulazou. Cette démarche a été initiée à la suite des évènements pluviométriques extrmes de 2002 qui ont fortement affecté le Gard et l’Hérault. Ce type d’évènement peut générer des crues et inondations de grande ampleur, à l’origine de dommages importants dans des zones où l’urbanisation et les activités économiques sont souvent concentrées, zones en constante augmentation ces dernières années. Dans la majorité des cas, les bassins des cours d’eau sujets à des crues éclair comprennent une partie karstiques, typiques des milieux carbonatés du pourtour méditerranéen. Ces derniers renferment également une part importante, voire majoritaire dans certains secteurs, des ressources en eau disponibles. Lors d’événements pluviométriques extrêmes, s’ajoute alors le risque de contamination de la ressource en eau souterraine.

L’observatoire MEDYCYSS permet d’appréhender ces différents processus, et notamment de caractériser les transferts de flux et de matière à différentes échelles :

  • échelle régionale : réseau de forages/piézomètres (14 forage), sources pérennes et temporaires, avens/pertes,
  • échelle locale : site expérimental du Terrieu (22 forages de 60 m de profondeur, sur 500 m environ, à 5 km de l’exutoire principal de l’aquifère du Lez, la Source du Lez),
  • échelle du forage : forage profond du Triadou, (333 m), localisé à proximité de la Source du Lez et d’une rivière intermittente. Equipé en juillet 2014 pour des suivis multi-niveaux (Equipex CRITEX) par le dispositif « Multi-level monitoring PMPS » (SolExperts ®), permettant un suivi en continu de P et T° à différentes profondeurs ainsi que le suivi hydrogéochimiques dans 5 intervalles isolés par des obturateurs.

En compléments des suivis hydrodynamiques réalisés sur les forages et cavités karstiques, des suivis météorologiques (6 pluviographes et une station météorologique), hydrologiques (9 stations de mesures) et biogéochimiques (hydrochimie, isotopes, gaz dissous et communautés bactériennes) sont également réalisés.