Le Baget

Ce site a été choisi pour sa situation dans la zone nord-pyrénéenne, en moyenne altitude (min. 498m, moy. 923m, max. 1417m), sa lithologie homogène, sa structure géologique simple, la présence de trop-pleins, de regards sur la zone noyée, de pertes (ponors) au contact des terrains imperméables. Son accessibilité permet en outre un suivi rigoureux et efficace de nombreux paramètres et une réalisation aisée de différentes expériences.

Depuis sa création un suivi hydrométrique a été mis en place en aval immédiat de l’exutoire principal pérenne (Las Hountas) contrôlant ainsi tous les écoulements issus de ce bassin versant. Cette station de référence est toujours en activité. Ainsi, une chronique des débits moyens journaliers sans lacune est disponible depuis avril 1968. De plus, depuis décembre 1996, les débits sont aussi mesurés au pas de 30 minutes.

Mais c’est surtout sur le plan conceptuel que le Baget constitue un outil privilégié. Ce système a en effet permis de proposer une approche pluridisciplinaire des karsts basée à la fois sur un suivi chimique, isotopique, hydrothermique et biologique de nombreuses crues, mais également sur l’enregistrement de la température de l’eau et de la conductivité durant plus de 10 ans. De plus, pendant 20 ans, une analyse chimique complète des eaux souterraines a été réalisée. La production scientifique est donc des plus conséquentes avec 13 thèses et ouvrages généraux et 104 publications ayant eu comme support ce bassin versant. C’est la raison pour laquelle il a été inscrit parmi les 15 Bassins Versants de Recherche Expérimentaux français proposés par le CEMAGREF au début des années 1990 et a fait partie de l’inventaire européen du programme ICARE. Comme les autres sites du SNO KARST, il fait partie du réseau national des Bassins Versants, réseau labellisé, pour servir d’observatoire traitant des différents domaines de l’écologie.